Automobile

Motoneiges et VTT : vive les jouets pour adultes!

Avec la neige vient la sortie des motoneiges et des VTT… et tous les risques associés. Comment fonctionne l’assurance motoneiges et véhicules tout-terrain? On vous dit tout ici.

 

L’assurance sur le véhicule

 

Allons-y simplement! Tous les véhicules de type VTT et motoneiges sont couverts par la formule des propriétaires automobiles du Québec, aussi connue sous le nom de F.P.Q. no 1.  Cette formule est la même que pour les véhicules de tourisme que vous utilisez au quotidien.

 

Le contrat d’assurance automobile : ce qu’il faut savoir

 

Le formulaire d’assurance automobile du Québec — ou F.P.Q. no 1 — est obligatoire et couvre entre autres la responsabilité civile. Bien que le montant de la couverture puisse varier, la plupart des clients choisissent une protection entre 1 000 000 $ et 2 000 000 $. Dans le cas des motoneiges et des VTT, une troisième option s’offre à vous : celle de souscrire à la responsabilité civile avec la carte de droits d’accès aux sentiers de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ) ou avec la Fédération Québécoise des Clubs Quads (FQCQ). L’assureur va alors généralement soustraire cette protection de votre contrat d’assurance au profit des autres protections demandées.

 

Les autres protections, quelles sont-elles?

 

Il s’agit de celles que l’on peut trouver sur n’importe quel contrat d’assurance automobile. Dans les faits, si l’un de vos véhicules bénéficie de financement — qu’il s’agisse d’un achat ou d’une location —, le concessionnaire exigera que le VTT ou la motoneige soit assuré en protections complètes.  Voyons cela!

L’assurance, pour cette partie du contrat, se divise en quatre catégories :

B1 : tous risques ➤ Couvre les dommages occasionnés par tout type de risques.

B2 : collisions ou renversements ➤ Couvre les dommages occasionnés pas les risques de collisions ou de renversements, par exemple entre un véhicule et le sol, entre deux véhicules attelés l’un à l’autre, ou entre un véhicule et une personne ou un animal. Le renversement peut être partiel ou complet.

B3 : accidents sans collision ou renversement ➤ Couvre les dommages occasionnés par les risques qui ne sont pas une collision ou un renversement. Par exemple le feu, le vol, le vandalisme, les bris de vitres, etc.

B4 : risques spécifiques ➤ Couvre les dommages occasionnés uniquement par ce qui est mentionné au contrat, tels que le vol, la tentative de vol, une tempête de vent, un incendie, etc.

Bien sûr, toujours sous réserve de la franchise inscrite au contrat, s’il y a lieu!

Ensuite, l’assureur peut ajouter des avenants selon ses normes internes. Ce sont des extensions de produits, des limitations ou des restrictions. Souvent, nous allons retrouver le F.A.Q. no 4-9 — soit l’exclusion du risque maritime —, ainsi que le F.A.Q. 4-32, qui stipule que le véhicule sera utilisé uniquement à des fins récréatives. D’autres protections sont disponibles en fonction de votre assureur.

 

Paré Assurances, pour profiter des sentiers et laisser les inquiétudes à la maison

 

Parce que votre réalité est unique, nous pouvons vous aider à choisir les produits qui répondront à vos besoins spécifiques. Contactez-nous aujourd’hui.

 

Luc Ferland
Courtier en assurance de dommages des particuliers

 

Avis Légaux