Actualité

Primes d’assurance à la hausse : des réponses à vos questions

Nous avons déjà pu commencer à l’observer : le monde de l’assurance est en réévaluation. Assurance automobile, habitation, industrielle, commerciale, agricole… En 2020, la hausse des primes d’assurance se poursuit dans tous les secteurs. Un phénomène normal bien qu’aucune réelle correction de prime n’avait été faite dans les 18 dernières années.

 

Les assurances, un marché qui fluctue et s’adapte

 

Auparavant, nous observions une correction de marché dans tous les secteurs de l’assurance tous les sept ans environ. Les consommateurs ont eu la chance de ne pas connaître de forte augmentation depuis plus de 20 ans, exception faite d’une indexation des montants d’assurances selon les nouveaux coûts de construction et d’indexation de leurs montants d’assurances.

Pourquoi, depuis 2019, autant de changements dans les primes et les nouvelles conditions des assureurs?

 

Hausse des primes d’assurance automobile

 

L’explication : au cours des 5 dernières années, les technologies automobiles ont évolué. Résultat : le coût des réparations a augmenté considérablement. Voici quelques exemples :

1) Remplacer un pare-brise coûtait jadis entre 500 $ et 600 $. De nos jours, avec l’émergence de nouvelles technologies comme les caméras, ce prix est grimpé entre 1000 $ et 1200 $.

2) Remplacer un pare-choc coûtait environ 600 $ il y a cinq ans. Puisqu’ils sont maintenant munis de capteurs, le même travail peut aujourd’hui coûter jusqu’à 2000 $.

Ainsi, l’estimation des coûts chez le carrossier peut facilement monter jusqu’à 15 000 $, et nous parlons ici d’un petit sinistre seulement. S’il faut compter en plus un bris de sac gonflable, la meilleure solution pour l’assureur s’avère souvent de déclarer un véhicule accidenté perte totale, dépendamment de sa valeur. Depuis les deux dernières années, les coûts des réparations ont augmenté de manière effarante.

Malgré tout, les primes d’assurance au Québec demeurent 60 % moins dispendieuses que dans les autres provinces du Canada, puisque le gouvernement assure le paiement des blessures corporelles depuis 1978. Quand on se compare, on se console.

Bon à savoir : que vous soyez responsable ou non, toutes vos réclamations, incluant le bris de vitre, sont comptabilisées dans votre dossier d’assurance sans aucun recours contre la tierce partie. Vous devez donc faire attention à votre fréquence de réclamation, car vous pourriez obtenir un mauvais dossier.

 

Hausse des primes d’assurance habitation

 

L’explication : le problème est dû à tous les dégâts d’eau dans les résidences, condos et logements. Les primes dans ce secteur sont en augmentation depuis déjà plus de cinq ans et les assureurs commencent à arriver à la juste prime. Autre fait à noter : on dénombre également de nombreux incendies depuis trois ans. Les poêles à bois et des défauts électriques en sont les principales causes.

Bon à savoir : les assureurs seront plus vigilants en 2020 et procéderont à plus d’inspections de bâtiments.

 

Hausse des primes d’assurance entreprise et agricole

 

L’explication : dans ces deux secteurs, le problème est la fréquence des réclamations pour de gros sinistres (incendies, effondrements de toit…) causés notamment par des tempêtes de vents et les changements climatiques vécus au Canada et sur toute la planète depuis les trois dernières années. La responsabilité civile pèse elle aussi dans la balance, alors que l’on observe de plus en plus de grosses poursuites.

Bon à savoir : les 30 plus gros assureurs canadiens et mondiaux sont réassurés par les dix plus gros réassureurs mondiaux. Ce sont eux qui dominent le marché de l’assurance mondiale et qui prennent un pourcentage de risque pour chaque assureur.

Chaque année, ces assureurs doivent renouveler leur entente avec leur réassureur. Les conditions de cette entente peuvent être influencées par les mauvais résultats des réassureurs qui paient pour les catastrophes mondiales, comme les feux en Australie, ceux dans l’Ouest canadien et tous les autres sinistres payables dus à différents événements. Les assureurs doivent ensuite eux aussi réajuster leurs tarifications.

Au final, c’est l’ensemble des consommateurs qui paient la note pour que les réassureurs demeurent capables de payer tous les sinistres pouvant survenir dans le monde. Pas de doute, le domaine de l’assurance, c’est tout un monde!

 

Paré Assurances, en toute transparence

 

Voici donc un résumé de la situation que nous souhaitions partager avec vous, afin que vous compreniez mieux le domaine de l’assurance actuel, dans toute sa complexité, et la problématique derrière la hausse généralisée des primes dans tous les secteurs d’assurance.

Des questions subsistent? Contactez-nous! C’est avec plaisir que notre personnel vous fournira toute l’information qui vous permettra de prendre des décisions éclairées dans votre dossier.

Avis Légaux