Actualité

Assurances et réseaux sociaux : méfiez-vous!

C’est un fait, Internet a révolutionné le monde des ordinateurs et des communications comme rien d’autre auparavant. Il s’agit à la fois d’un précieux canal de diffusion dans le monde entier, d’un mécanisme de distribution de l’information efficace, et d’un moyen pratique de collaboration et d’interaction entre individus, peu importe l’emplacement géographique. Les gens connectés aux réseaux sociaux savent tout ce qui se passe, instantanément.

Vacances, assurances et réseaux sociaux : un dangereux trio

Et l’assurance, dans tout ça? Considérant qu’il y a 3 milliards d’internautes sur les réseaux sociaux, et que chacun de vos statuts peut être lu et partagé des dizaines, des centaines, voire même des milliers de fois, il serait fou de croire que vos publications sont à l’abri d’une paire d’yeux mal attentionnée.

Ainsi, un simple statut Facebook, tel que « Départ pour le Mexique 1 semaine, j’ai hâte! » ou encore « Quelqu’un peut prendre soin de mon chat entre le 1er et le 23, pendant mon voyage en Grèce? » peut rapidement se transformer en une incroyable opportunité de vous cambrioler en toute quiétude! D’autres y verront l’occasion parfaite de profiter d’un séjour gratuit dans votre résidence, ou d’y organiser une fête épique. Vandalisme, bris, vols… Dans tous les cas, les conséquences risquent fort d’être lourdes pour vous… et votre contrat d’assurance!

Les conséquences d’un sinistre sur votre prime d’assurance

Bien que la plupart des contrats d’assurance couvrent ce type de dommages, certains risques, comme le vandalisme, y sont parfois exclus. Et même lorsque votre assureur couvre le sinistre rapporté, vous devrez néanmoins débourser les coûts de la franchise prévus au contrat – qui s’élèvent souvent entre 300 $ et 1000 $ –, et devoir composer avec une hausse de prime assez salée lors de votre prochain renouvellement, en plus du traumatisme de voir son intimité violée

En cas de sinistre, certains assureurs prévoient une augmentation de votre prime annuelle allant jusqu’à 40 %. Si cela correspond à 60 $ sur une prime de 150 $, imaginez un contrat d’habitation muni d’une prime annuelle de 2000 $. C’est pas moins de 800 $ supplémentaire qui devront être déboursé, chaque année! Une pilule beaucoup plus difficile à avaler. Heureusement, il existe des trucs simples à retenir pour éviter les mauvaises surprises durant les vacances…

Quelques astuces simples pour des vacances sans tracas

que vous procureront des vacances bien méritées. Par contre, il est essentiel de demeurer conscient des dangers que représente la surexposition de vos projets. Parce qu’il vaut mieux prévenir que réclamer, avant de planifier vos vacances, rappelez-vous ces quelques trucs :

  • N’exposez pas vos plans de vacances sur les réseaux sociaux. Si vous devez en parler à vos proches et amis, dites-le plutôt de vive voix.
  • En votre absence, assurez-vous de confier votre propriété à une personne digne de confiance.
  • Avant de partir, prenez soin de bien verrouiller vos portes et fenêtres, et d’activer le système d’alarme, s’il y a lieu.
  • En saison hivernale, assurez-vous de laisser du chauffage dans votre résidence, afin d’éviter le gel des tuyaux.
  • Assurez-vous que votre maison ait l’air habitée. Laissez quelques lumières allumées, et en cas d’absence prolongée, voyez à ce que votre courrier soit ramassé fréquemment, à ce que la pelouse soit entretenue l’été, et à ce que votre entrée soit déneigée l’hiver.

Demander à une personne digne de confiance de venir rester chez vous durant votre séjour est aussi une bonne idée. Assurez-vous simplement de prendre le temps d’en aviser votre représentant en assurance de dommages.

Si les réseaux sociaux sont des outils formidables pour garder contact avec vos proches, ils pourraient rapidement se transformer en votre pire cauchemar si des informations importantes sont vues par des gens mal intentionnées. Ne prenez pas le risque de voir votre merveilleux séjour à Walt Disney World se transformer en un souvenir amer. Soyez socialement futé! 😉

 

luc ferland Luc Ferland
Courtier en assurance de dommages des particuliers

 

Avis Légaux